Suite à la chute du Président Ceausescu en Roumanie en décembre 89, la situation des orphelinats et autres établissements pour personnes âgées et handicapées est apparue au monde entier dans toute son ampleur et toute son horreur.L’association s’est centrée plus particulièrement sur l’orphelinat de Bals, et sur une institution pour personnes âgées à Sôperlita, département de Olt.Ci-dessous un extrait du rapport de cette première mission sur l’orphelinat :

 

«  A notre arrivée, les 70  enfants et le personnel sont rassemblés dans la salle commune. La température est de – 15° à l’intérieur, contre – 20° à l’extérieur. Le sol est gelé et glissant dans le bâtiment. Les enfants portent des vêtements en mauvais état et de taille inadéquate, ils sont chaussés de bottes en caoutchouc, de sandalettes, ou sont pieds nus, rares sont ceux qui portent des chaussettes. Ils se protègent le visage de leurs bras, redoutant des coups.

Il y a du courant électrique deux heures par jour.

Dans chaque lit dorment 4 enfants, avec une seule couverture. Une forte odeur d’urine se dégage des dortoirs. Les vieilles baignoires ne sont pas raccordées et servent de réservoir à une eau croupie et glacée. Le linge y est lavé, mais il gèle avant de sécher sur les armatures rouillées de lits inutilisés. Les excréments s’entassent dans la cuvette des WC du fait de l’absence d’eau, l’odeur dans le couloir est insoutenable.

La seule possibilité pour les enfants de se procurer de l’eau est de récupérer la neige dans un seau pour la faire fondre.

Les enfants souffrent de dénutrition, de dermatoses, de troubles psycho-affectifs graves,  et certains du SIDA.

La réalité est cinglante… »

 

Entre 1989 et 2009, les bénévoles de  l'Association ont effectué une cinquantaine de voyages sur place en camion - plus de 30 heures de route pour se rendre à Bals - . Beaucoup de matériel de première nécessité ( mobilier, literie ) a été acheminé, et quelques 130 familles parrainantes ont assuré deux fois par an la confection de colis pour les enfants

( environ 180 enfants en 1990 ) et personnes âgées ou handicapées.

Entre 90 et 2000, l’établissement a été équipé de sanitaires, d’abord des WC et lavabos avec eau froide,  puis des douches avec eau chaude,  le chauffage a été installé dans le bâtiment, la cuisine et le réfectoire ont été équipés, des machines à laver le linge professionnelles ont été livrées et installées.

Les carences psycho affectives et éducatives pérennisent les troubles graves du comportement et du développement de nombre d'orphelins roumains de cette génération. Plusieurs  élèves de l’ISSM, institut mulhousien formant des éducatrices spécialisées ont effectué à Bals un séjour  où elles ont pu apporter leur  compétence.

 

Au fil des années, les enfants ont retrouvé des conditions matérielles de vie précaires mais décentes et un  accès aux soins médicaux et à la scolarité.

 

Vers 2008,  nous avons estimé que le moment était venu  de diminuer puis de mettre  un terme progressivement à notre partenariat.  Dans l'espoir bien sûr  que l'élan  impulsé aidera le  personnel de l'orphelinat à poursuivre une bonne prise en charge des enfants, et que le gouvernement roumain, 20 ans après la chute du dictateur, saura à son tour prendre en main le destin de ses enfants.

 

Nous veillons à entretenir les liens d'amitié franco-roumaine qui se sont développés durant toutes ces années.

 

La suite de l'histoire de Partage et Solidarité a pu s'écrire dès 2009 avec des enfants de Madagascar.

 

​​Historique

Vingt ans d'actions en Roumanie : 1989 - 2009

 

 

 

« Partage et Solidarité » a été officiellement créée en mai-juin 1990.

Partage et Solidarité

6, rue Joseph Kessler

68700 UFFHOLTZ

 

           

Copyright ©2015 Partage et Solidarité

+33 6 80 46 00 17  /  +33 3 89 75 58 65

 

partageetsolidarite@gmail.com

 

           

Roumanie_wc